Carhaix

L’incontournable

Au carrefour de l’histoire

Le nom « Porhel » correspond à la Haute Cornouaille historique qui coupe aujourd’hui en deux l’intérieur du Finistère, la côte d’Armor et le Morbihan. La région a joué un rôle important en tant que plaque tournante à travers l’histoire. En effet, sa situation, au cœur d’un réseau d’une dizaine de voies romaines, a été choisie pour y découvrir l’antique Vorgium. Ce nom originel de Carhaix a ensuite été abandonné au profit de Carofes, dérivé du latin « carruvium » (traversée).

Plus tard, sa situation centrale en fit une ville équitable, notamment pour accueillir le marché aux chevaux et aux bestiaux. À la fin du XIXe siècle, Carhaix est à nouveau choisi pour sa situation centrale pour construire le nœud du réseau ferroviaire breton. Démantelée dans les années 1960, la ligne a été transformée en voie verte à la fin des années 2000. Carhaix est naturellement située à la jonction de celles-ci et du canal de Nantes à Brest en Bretagne occidentale.

Un hommage au passé ?

Avec le développement des activités et séminaires au Glenmor Convention Center et l’accueil du célèbre Festival des Vieilles Charrues, Le Poher redevient un lieu de rassemblement de masse. Circuit historique de Carhaix

Les vicissitudes de l’histoire imprègnent le patrimoine de la ville. Les améliorations apportées à certaines parties de la ville antique et les ruines de son aqueduc ont révélé des traces cachées de Vorgium.

Des visites du patrimoine ont également été réalisées, avec des panneaux d’information placés devant les monuments les plus remarquables pour mieux comprendre l’histoire de l’édifice à différentes époques. La Maison de Sénéchal, l’église Saint-Trémeure, ses vitraux. Fenêtres, statue du brave grenadier La Tour d’Auvergne…

Panthéon breton le plus populaire

En vous promenant, vous croiserez sans doute une statue bretonne en bronze… Plusieurs œuvres d’art jalonnent le centre-ville. L’idée est d’honorer, à travers ces sculptures, des figures populaires qui ont marqué l’histoire de la Bretagne : Lucien Petit Breton, Jean Robic, Louison Bovet et les sœurs Goredec de Treflin, parées de statues de Bernard Cycle, les 4 as Hinault de Breton, Anatole Le Braz…